"François René de Chateaubriand, homme politique"

 

 

 

         « La découverte de la république représentative aux Etats-Unis est un des plus grands événements politiques du monde », s’enthousiasme Chateaubriand lors de son voyage en Amérique en 1791.

         Grande figure du  Romantisme, François René de Chateaubriand a été aussi un éminent homme politique. En 1817, il va résider un temps au château de Montboissier (Eure-et-Loir) où il va écrire une partie de ses Mémoires d’outre-tombe. Après l’assassinat du duc de Berry en 1820, il va jouer un rôle diplomatique de premier plan – en rendant à la France son honneur et sa pleine indépendance par une politique offensive (intervention en Espagne) et habile face à l’Angleterre. Le futur député de Dreux, Bernard de Givré, sera un de ses plus proches collaborateurs.

         Pair de France, il défendra avec ardeur les contre-pouvoirs nécessaires pour l’instauration d’une monarchie pondérée : Charte de 1814, bicamérisme, liberté de la presse. Pamphlétaire légitimiste, il sera le soutien indéfectible des Bourbons même après la révolution de 1830. A travers lui, nous pourrons appréhender les grands événements historiques de la première moitié du XIXème.

 

 

 

 

   Marie-Emmanuelle de la Broïse est  docteur de Paris IV-Sorbonne, membre de la société Chateaubriand et de l’association des Historiens modernistes des universités, ancienne directrice du département d’Histoire de l’université libre de Rennes. Elle a donné des conférences sur Chateaubriand à la Vallée-aux-Loups et à Versailles et participé aux colloques 2018 pour les 250 ans de sa naissance. En février 2019, est parue sa collaboration à l’ouvrage : Chateaubriand et la Bretagne, éditions Cristel.