« Francis Ponge ou le parti-pris des choses »

Poète discret et fort original, Francis Ponge tient dans la littérature du XXème siècle une place aussi importante que singulière.

Par le choix qu’il a fait d’abord de saisir, dans leur essence intime, des objets, des êtres en apparences apoétiques et insignifiant, d’en être le décrypteur, de prendre « le parti pris des choses », et, parallèlement, par son refus de tout lyrisme ostentatoire, de tout moralisme militant et par l’invention permanente d’une langue à la fois musicale, métaphorique, magiquement colorée mais toujours rigoureuse, il a créé une parole neuve et unique en son genre.

 

Reconnu en France et à l’étranger, il a reçu le Prix international de la poésie en 1959 et, en 1984, le Grand prix de l’Académie française.