La mort des dinosaures :

Un impact venu du ciel

 

 

La disparition des dinosaures, il y a 66 millions d’années, est longtemps restée un mystère. Non seulement les grands reptiles, mais près de 75 % de toutes les espèces de l’époque, sur terre et dans les mers, ont été exterminées lors d’une crise écologique particulièrement grave.

 

Œuvrant à la manière de véritables détectives, les géologues ont collectionné les indices et remonté la piste du meurtrier jusqu’au Mexique, où ils ont découvert un cratère de 200 kilomètres de diamètre, creusé par l’impact d’un astéroïde.

 

La déflagration est estimée à 5 milliards de fois la bombe d’Hiroshima, et ses retombées ont embrasé nombre de forêts, tout comme elles ont durablement perturbé l’atmosphère, avec un dégazage instantané d’énormes quantités de gaz carbonique et de dioxyde de soufre. Poussière et suie ont bloqué la lumière du jour et une nuit sans fin a donné un coup d’arrêt à la photosynthèse, entraînant l’effondrement de la chaîne alimentaire tout entière.

 

Aujourd’hui de nombreux détails restent à préciser, mais le concept de catastrophes venues du ciel s’est imposé aux chercheurs et à l’opinion publique. En guise de conclusion, nous évaluons les risques d’impact—heureusement modérés—qui pèsent sur notre civilisation et comment écarter le danger.

 

Charles Frankel est géologue et enseigne la science des impacts aux Etats-Unis. Il est l’auteur de La mort des dinosaures, l’hypothèse cosmique (Ed. du Seuil, Poche Points Science), et de Extinctions : du dinosaure à l’homme (Ed. du Seuil, 2016).

 

 

Résumé plus bref (5 lignes) :

 

 

La disparition des dinosaures, il y a 66 millions d’années, est longtemps restée un mystère. Le conférencier montre comment les géologues, à la façon de véritables détectives, ont remonté la piste du « meurtrier » jusqu’au Mexique. Ils y ont découvert un cratère de 200 kilomètres de diamètre, creusé par l’impact d’un astéroïde, qui a massacré l’écosystème. Qu’en est-il aujourd’hui ? La civilisation humaine est-elle à la merci d’autres comètes et astéroïdes ?