« Peut-on concilier amour et liberté ? »

 

Qu’on le dise « aveugle », « fatal », « imprévisible » comme un « coup de foudre », ou que nous soyons victime de « la flèche de Cupidon » qui transperce les cœurs, l’amour semble échapper à tout contrôle, à toute raison…            

Sommes-nous donc aliénés à l’amour, quand nous le vivons, ou quand il nous manque ?                  

Entre l’attachement à l’autre et l’indépendance pour soi n’y a-t-il pas deux aspirations contradictoires ?                                                                                                                                                               

 

Faut-il choisir entre l’un ou l’autre ?            

 Ou pouvons- nous concilier amour et liberté ?