Depuis des siècles, et jusqu’à l’arrivée du chemin de fer, à partir de 1840, le vin a été l’une des quatre marchandises principales circulant sur la Loire, au point de voir apparaitre différentes expressions telles ‘Loire, fleuve de vins’ ou encore ‘les vins qui ont un fleuve comme terroir’. A l'examen, ces expressions semblent justifiées ; le vin n'est pas seulement une marchandise, c'est toute une culture, dans les deux sens du terme. L’exposé rappelle en langage très accessible la relation entre le fleuve Loire et les vins, en trois chapitres : culture, activité, marchandise